Les thermes de Saint-Gervais Mont Blanc

L'histoire des Thermes

Niché au fond d’un magnifique parc herboré de 10 hectares, les Thermes de Saint-Gervais sont une destination unique! Entouré par la végétation, le bâtiment thermal est ancré dans le territoire Alpin. Un lieu d’exception où surgit une eau millénaire tombée il y a de ça 6500 ans sur les sommets du massif du Mont Blanc. De l’époque où les premiers curistes venaient « prendre les eaux » pour profiter de ses bienfait mais également de l’environnement rafraichissant de la gorge verdoyante du Bonnant, les Thermes ont toujours su se réinventer. En 2018, une nouvelle page s’écrit pour mettre en lumière le parcours incroyable de l’eau thermale du Mont Blanc du sommet des glaciers jusqu’au roches magmatiques. Ce projet d’envergure pose un nouveau décor à découvrir. Tous les espaces ont été rénovés et repensés pour offrir une expérience holisitique à tous les visiteurs de l’entrée dans la boutique expérientielle jusqu’aux sensations nouvelles des Bains du Mont Blanc.

1806

Maître Gontard fait une formidable découverte

Aux débuts du XIXe siècle, Saint-Gervais est une petite commune rurale paisible. Les touristes ne s’aventurent guère dans la vallée ni sur les hauteurs. Seuls les bergers viennent y faire paître leurs troupeaux, car grâce à une source d’eau chaude à l’odeur de soufre, l’herbe y est toujours verte.

En 1806, maître Gontard, notaire royal, fait discrètement analyser cette eau et découvre ses vertus : un fort taux de minéraux, capable de soigner diverses pathologies. Le notaire rachète les terrains et, immédiatement, fait creuser une galerie au-dessus des sources pour installer quatre baignoires de bois. L’année suivante, il ajoute un étage flanqué de deux tourelles et dès 1807, ouvre un petit établissement.

Les bains de Saint-Gervais étaient nés.

1815

Le docteur Mattey prouve l’efficacité des eaux pour les soins de la peau

Il y a plus de deux siècles, on découvrait les propriétés des eaux de Saint-Gervais.

Depuis, les propriétaires et médecins se sont succédés et les thermes ont vécu une histoire mouvementée, de trouvailles en innovations, de coups du sort en renaissances. L’établissement créé par maître Gontard connaît un succès immédiat. On se précipite aux thermes de Saint-Gervais pour bénéficier de ses eaux miraculeuses. En 1815, le docteur Mattey est nommé médecin inspecteur. Il catalogue les maladies soignées par les eaux et codifie leur utilisation, en boisson, bains, douches et bientôt bains de vapeur. Et, c’est lui qui, le premier, prouve scientifiquement leur effet sur les maladies de peau. Auréolés de ces découvertes, les bains de Saint-Gervais poursuivent leur essor lors des décennies suivantes. Une société huppée s’y presse, logée dans des hôtels flambant neufs.

Lorsqu’en 1838, maître Gontard cède les thermes, l’établissement est florissant.

1892

Un torrent de boue dévale les montagnes et détruit les thermes

Depuis 1883, la Compagnie générale d’eaux minérales et de bains de mer a rénové les équipements. Des programmes spécialisés sont mis en place et l’établissement s’est imposé comme une structure médicale de premier ordre. Mais en 1892, une catastrophe naturelle vient ruiner ces succès. Par un soir d’été à la chaleur étouffante, un torrent de boue, de roches et de glace dévale la montagne à toute vitesse et emporte tout sur son passage. Une centaine de personnes périssent aux thermes et le bâtiment est détruit presque en totalité.

Plusieurs guides investiguent et découvrent la cause de la catastrophe : plus de 200 000 mètres cubes d’eau se sont accumulés depuis des millions d’années dans les entrailles du glacier de Tête-Rousse avant de faire exploser sa partie frontale et de se précipiter vers la vallée.

1914

Le nouveau complexe thermal fonctionne a plein régime.

Après la catastrophe, le glacier est placé sous étroite surveillance, d’importants travaux sont engagés et ses eaux sont drainées pour éviter tout nouvel incident. Moins de deux ans plus tard, un nouvel établissement à la pointe du progrès technique voit le jour, à un kilomètre des anciens thermes. L’accent est mis sur l’hydrothérapie avec la construction de cabines de bains de vapeur, des douches en pulvérisation ou ascendantes. D’autres pôles médicaux sont installés pour composer un véritable complexe thermal.

Dans le même temps, Saint-Gervais se métamorphose et accueille une nouvelle population en villégiature. Avec l’arrivée du chemin de fer, la construction du tramway du Mont Blanc, d’hôtels et de villas, la ville entre dans un âge d’or. La Première Guerre mondiale porte un coup d’arrêt à ces développements.

2010

Création des Bains du Mont Blanc

Avec l’engouement de la société à la recherche de mieux-être, il était inévitable de développer cette activité. Ce nouvel espace invite ses hôtes pour découvrir une expérience basée sur les vertues de l’eau thermale pour tous.

Une successions d’espaces de détente intérieurs et extérieurs pour découvrir les bienfaits de l’eau thermale du Mont Blanc en trois grandes étapes : la préparation, la régénération et le ressourcement. Ce seront des dizaine de milliers de clients qui viendront profiter de cet espace chaque année. Les thermes n’abandonnent pas pour autant l’univers médical qui, au fil des années va être restructuré et amélioré.

2016

Le renouveau des Thermes de Saint-Gervais

En 2016, le groupe L’Oréal acquiert les Thermes de Saint-Gervais et sa gamme de soins à l’eau 100% thermale, avec pour mission, de faire connaître les vertus de l’eau thermale de Saint-Gervais et ses thermes, au plus grand nombre.

L’ensemble du bâtiment thermal va être rénové de fond en comble pour mettre en lumière la star de Saint-Gervais, l’eau thermale du Mont Blanc. Un parcours initiatique autour du trajet de l’eau, du sommet des glaciers jusqu’à sa plongée dans les profondeurs terrestre. En intérieur et en extérieur, été comme hiver, une succession d’ateliers pour profiter de tous les états de l’eau.  Un lieu unique pour découvrir l’univers incroyable de l’eau thermale !

2018

Pendant un an, se sont déroulés d’importants travaux aux Thermes. Chaque service a été soigneusement rénové. La partie médicale a été repensée et ré agencée, les installations ont étés changées avec soin et une sélection de matériaux de qualité. Le SPA Thermal des Bains du Mont blanc a lui été en quasi-totalité modifié. Un cheminement complètement différent tout en gardant ce concept de ‘ parcours ‘.

Les Bains s’étendent maintenant au plus près de la gorge du Bonnant. L’institut de soin a été déplacé au 1er étage pour s’agrandir et permettre la création de nouvelles cabines duo. Cette restructuration a aussi permis l’élaboration d’une salle de séminaire pouvant accueillir jusqu’à 65 personnes avec un accès direct sur la terrasse située sur le toit des Thermes.